Celebration Days Festival : Woodstock à côté de chez vous !

Pour la neuvième édition du « Celebration Days Festival », nous étions présents du 11 au 13 août à Cernoy dans l’Oise. Un festival haut en couleurs qui a pour volonté de rendre un « hommage à Woodstock ».

Celebration Days Record

Hommage à Woodstock…Ce fait implique que notre avis sur la question ne peut ici représenter à lui seul parole d’évangile, et pour cause, aucun de nos rédacteurs n’a véritablement connu cette époque : nous écrirons donc cet article avec notre cœur à défaut de l’écrire avec notre tête…

À l’arrivée, rien ne le distingue d’un autre festival : on y trouve diverses scènes, des artistes, un village associatif, un poste de prévention & un poste de secours. Bref, rien ne semble nouveau sous le soleil ; lequel nous a d’ailleurs manqué une bonne partie du week-end, hélas.

Mais le cadre est idyllique ! Le festival se situe en pleine forêt et son camping dans une pâture à proximité. La musique démarre, les festivaliers se pressent, la fête commence ! Une chose nous frappe d’emblée : la diversité des sonorités et des styles musicaux produits sur scène. Les artistes ne font pas forcément partie de groupes célèbres ni même connus, mais la musique est excellente et tout un chacun y trouve son plaisir.

Toutes les générations sont représentées, chez les festivaliers comme chez les bénévoles. L’ambiance est bon enfant, tout le monde semble se connaître et on retrouve ce petit quelque chose propre à l’esprit de famille. Un seul mot d’ordre : partage, solidarité et amour ! Et peut-être est-ce en cela que l’on peut dire que l’esprit de Woodstock est indéniablement présent : on se sent chez soi…

Capture d_écran 2017-08-16 à 13.41.47

L’organisation est parfaite : tant sur le plan de la restauration que de l’hygiène. Les lieux sont propres et les toilettes sèches sont admirablement entretenues. De surcroit, on trouve sur les lieux une petite curiosité (un cinéma) tenue par l’association Bulldog Audiovisuel, qui tourne à plein régime sur l’ensemble de la journée (et de la nuit) avec « une pêche aux nanars » en intermède. De leur côté, les organisateurs – le Celebration Days Records ; Celebration Days Pictures – s’occupe de la télévision du festival, de la technique (éclairage et son) et de la vente de vinyles de certains artistes ; avec les bénévoles, ils gèrent le festival avec brio.

S’il y a bien une chose dont on peut être sûr à l’issue de ces trois jours, c’est que nous sommes partis le cœur lourd. Partir d’un petit coin de paradis – une société à part entière où l’homme n’est plus un loup pour l’homme – pour aller retrouver l’enfer du quotidien où la foule se presse sans jamais faire attention à son prochain.

Au final, nous n’aurons donc qu’un mot : l’an prochain, si vous recherchez de la chaleur humaine, de la nouveauté ou si vous ressentez simplement l’envie de vous ressourcer, allez y faire un tour, vous ne serez clairement pas déçus !

Crédits photos : ALTRACOM

Aline et Colin

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s