Capturer la forêt de Saint-Gobain au petit matin

Se lever à 5 heures du matin pour aller shooter les couleurs automnales de la forêt Saint-Gobain : c’est chose faite. 

saint gobain 5

5 heures du matin, le réveil programmé la veille se met à retentir. Une fois les premières secondes passées à tenter d’émerger l’excitation me gagne. Je vais partir pour la forêt de Saint-Gobain, « shooter » la nature à son éveil. Le temps de me laver, de déjeuner de finir de préparer mes affaires et je prends la route. 40 minutes me séparent de l’arrivée.

Une fois sur place il est trop tôt pour s’enfoncer dans les bois il fait encore trop noir j’ai été trop pressé ! Je patiente dans ma voiture en répondant à mes messages de la veille. Quelques coups de « pleins phares » de temps en temps et j’aperçois un animal filer au loin.

saint gobain 4

La lune est assez forte je peux commencer à m’enfoncer dans les bois je n’ai pas la patience d’attendre le lever du jour. C’est calme, reposant, ressourçant. La pluie m’accompagne, je pensais qu’elle s’arrêterait, mais elle est restée avec moi tout au long de ces 6 heures de randonnée photographique. Qu’importe ! Ca changera l’ambiance des photos, et n’empêchera en rien les jolies choses d’être jolies.

saint gobain2

J’entame donc le Circuit de l’étang, un tour rapide de la forêt de 4,5 km qui, avec les détours et les perditions, se transformera en une boucle de 13 km. Je mitraille la nature à tout va avec mon appareil photo (les joies du numérique), tout en respirant l’air vivifiant distribué par ses géants verts, jaunes et oranges qui m’observent tout en ruisselant de cette pluie de plus en plus forte.

saint gobain

Un blaireau passe devant moi, pas assez de lumière pour le « capturer » ! C’est le seul animal que je verrai tout au long de cette matinée, hormis la chouette qui m’a accompagnée en volant au dessus de mon pare brise sur environ 500 m peu avant mon arrivée.

Le jour est là, je continue à faire des images. Les champignons ont bien poussés avec cette humidité. De bien jolis spécimens (pas toujours comestibles) pointent aux pieds des arbres.

saint gobain 3

13 heures arrive, l’heure de rentrer. Je reprends ma voiture et laisse derrière moi ce magnifique paysage paré de ses premières couleurs d’automne.

Fx Rossi

 

Publicités
Cet article, publié dans Aisne, Nature, Tourisme, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Capturer la forêt de Saint-Gobain au petit matin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s