Miss Sloane par les Carnets du cinéma

Pour votre programme cinéma du week-end Les Carnets du cinéma vous propose un thriller au sein de la haute sphère politique américaine: Miss Sloane sorti en mars 2017 et réalisé par John Madden.

Mlle Sloane


Nous suivons l’histoire d’une lobbyiste Miss Sloane, une femme influente et brillante qui opère derrière les rouages politiques de Washington. Entre manigances, manipulations et coups de chapeau, Miss Sloane se permet beaucoup si ce n’est pas tout pour arriver à son objectif : la victoire. Mais toutes ces techniques ont un coût, aussi bien pour elle et sa carrière, que ses proches. Face au plus grand défi de sa carrière, il semblerait que Miss Sloane se découvre une conscience… Là où, auparavant, l’idée même était impossible.

Le film est brillamment mené par Jessica Chastain dont on ne peut qu’applaudir la prestation. Le scénario, bien que construit de manière classique, est très surprenant. Il est difficile, voir impossible, d’anticiper les multiples rebondissements qu’il propose. Mention spéciale au montage et à la mise en scène, qui nous prouvent que nous sommes bien dans un thriller, de par le rythme et l’intensité des scènes.

Concernant le côté technique du film peu de choses à dire, les décors et costumes sont variés mais rien de surprenant, les effets spéciaux et visuels sont inexistants. Le son et la musique n’ont pas eu de traitement de faveur non plus, ils existent sans se faire remarquer. Ce sont donc le scénario, la mise en scène ainsi que le jeu des acteurs qui sont les réels points fort de ce film.

Nous avons souhaité vous faire découvrir ce film (en plus de son actualité) parce que sa sortie est restée très discrète. Pourtant le contenu proposé est très intéressant, bien que le style  (thriller politique) n’a rien d’innovant. L’idée de placer l’action dans une sphère liée à la politique, les lobyistes, dont l’action et le monde n’est que peu connu de tous, nous permet de nous immerger dans un thriller intense où stratégies et anticipations sont les clés et les codes. En suivant la place de cette femme dans un milieu où l’erreur n’est pas permise, et la morale absente, le film propose une ouverture sur des débats d’actualités.

 

Robin, des Carnets du cinéma

Pour mieux comprendre la démarche d’analyse des Carnets rendez vous ici. Pour des critiques et analyses supplémentaires rendez vous sur notre page Facebook, notre compte Instagram, ou notre site.
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s