Une passion commune : le cinéma 

Acteurs, producteurs, techniciens… Et surtout empreint à une bonne humeur et au partage, ces vidéastes amateurs originaire de l’Aisne mettent en avant leur région sur YouTube.

studio harly
Caméras et scénarios en main, ces axonais de tout âge et de tous horizons se rejoignent régulièrement pour tourner de courtes vidéos. « Je suis passionné de cinéma depuis tout petit. Un noël, j’ai demandé tout naturellement une caméra. Et quelques temps après, j’ai découvert les méthodes de tournage, notamment sur fond verre, de la guerre des mondes sur YouTube », confie Benjamin Poitte. Depuis cinq ans, le Studio Harly réalise des courts métrages sur sa chaîne YouTube.

studio harly 2

Avec ses acolytes , Benjamin Poitte privilégie la cohésion et la polyvalence : « Il y a les acteurs, mais beaucoup font également techniciens. Pour le midi, on s’arrange. Tout le monde ramène un petit quelque chose et on mange tous ensemble. »

Tournant dans les environs de Saint-Quentin, la petite troupe s’apprête à sortir le deuxième volet de Roudeur Chasse, un court métrage qui sort demain sur la chaîne YouTube de la troupe.

Manon Capelle

Oppression 2 : la sortie c’est aujourd’hui

La petite troupe de cinéastes amateurs de Saint-Quentin revient pour le deuxième volet d’Oppression. Cette suite met en scène de nouveaux acteurs et dévoile un scénario autour des origines du mal. Rencontre avec Lilian Flamant, 17 ans, à l’origine de la page Millénium Production. 

oppression 2 1

Peux-tu nous en dire un plus sur le tournage de ce deuxième épisode ?

Le tournage a débuté le 14 avril à Beaurevoir/Harly et a duré 1 mois. On a eu de nouvelles têtes qui ont rejoint le groupe pour la suite de l’histoire. Notamment, Joachim Willocquet, Alexandra Legrand et Florent Legrand. Dans ce court-métrage, le but est vraiment d’éclairer certains points laissés obscurs à la fin du premier volet. Je pense que les gens qui nous suivent ont hâte de voir cette suite, on a eu beaucoup de retours positifs après le premier opus.

Des secrets du tournage ?

Dans l’ensemble il s’est vraiment bien déroulé. Vers la fin, il y a eu un différent artistique avec Fabienne au sujet de scènes additionnelles. Un moment fort du tournage s’est passé à Beaurevoir, quand Freddy et Marina ont commencé leurs scènes. J’ai tout de suite su que ça allait être compliqué : les fous rires sont toujours difficilement contrôlables !

Peut-on attendre un Oppression 3 ?

Je ne pense pas qu’il y aura de troisième volet pour Oppression, pour moi l’histoire est achevée. Peut être que plus tard le court métrage deviendra une série voire un long métrage.

Y-a-t’il d’autres projets à venir ?

Avec Freddy, on prépare plusieurs choses. On veut essayer d’innover pour pouvoir apporter des choses inédites. Actuellement nous sommes en pleine discussion et il y aura une annonce sur la prochain projet vers juillet-août. Nous voyons également pour développer l’association et créer une page sur un site de financement participatif (chaque personne faisant un don et étant récompensée). J’ai reçu un courrier d’encouragement de la mairesse, Frédéric Macarez, le 22 mai dernier, j’étais fier de nous et de notre travail.

Manon Capelle

Dominique Farrugia et Manu Payet au Gaumont Amiens 

Jeudi 30 mars, nous avons rencontré le célèbre réalisateur Dominique Farrugia ainsi que l’acteur et humoristique Manu Payet à l’occasion de l’avant première de leur prochain film, Sous le même toit à l’affiche le 19 avril.

Une soirée simple et pleine d’humour comme on les aime. Le Gaumont Amiens permet régulièrement de rencontrer des personnalités célèbres : acteurs, actrices, réalisateurs… L’occasion rêvée pour les fans de faire de vraies rencontres du cinéma français.

Après la projection, le public a pu poser des questions cinématographiques, techniques ou encore celles qui éveillent la curiosité du public. Manu Payet, fidèle à lui même A ambiancé la salle, vanne après vanne. C’est dans les rires que Farrugia a appelé sur son smartphone Gilles Lelouche qui n’avait pas pu être présent, afin que le public puisse lui parler. Un moment plein d’émotion, suivi d’une session selfie et dédicace. Une soirée sous l’objectif de l’habituel photographe du cinéma : Laurent (voir diaporama en bas de page)


Quelques mots sur le film

Sous le même toit est un film que l’on vous recommande. Farrugia a su allier humour et réalisme en traitant un sujet sensible mais actuel : le divorce. Un casting bien choisi, des acteurs qui se complètent, une comédie réussie qui détend, que demander de plus ?

Amateurs de cinéma ou juste curieux d’en savoir encore plus ?

Découvrez le blog Notes de cinéma et l’interview complète et exclusive de l’équipe de Sous le même toit. Un blog dynamique et cinéphile, vous l’aurez compris, tenu par William, jeune étudiant amiénois passionné de cinéma.

William du blog « Notes de cinéma en interview avec Manu Payet et Dominique Farrugia

On vous attend nombreux au prochain rendez-vous cinéma !

Laureline

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oppression, le film picard débarque sur Youtube

Ce vendredi 17 mars, les youtubeurs auront la joie de pouvoir visionner le long métrage Oppression (nous y avons d’ailleurs participé…). L’équipe de vidéastes amateurs, originaire de Saint-Quentin, a accepté de le montrer en avant première, quelques mois après le tournage.

oppression-photodocx

Inspiré des propos de Freddy Kuhn, ancien inspecteur dans le paranormal  et acteur amateur, Oppression met en scène une intrigue où se mélange angoisse et intrigue. Émilia, jouée par Fabienne Ratrique, retourne dans la maison de son enfance, et est confrontée à des événements étranges. On lui propose de faire appel à une équipe de médiums, mais rien ne va se passer comme prévu.

Un scénario bien ficelé, qui suscite de nombreuses de questions et tient en haleine jusqu’au dernier moment. Réalisé par Lilian Flamant, accompagné de Benjamin Poitte, ce nouveau long métrage de la petite famille artistique montre son évolution.

La vidéo sera en ligne ce vendredi 17 mars à 17 heures sur la page Millenium Production, et une projection sera organisée le lendemain, à 14 heures à L’Embuscade de L’Escaut  de Gouy (02).

Manon Capelle

 

Les Ladies Night au cinéma Gaumont Amiens, une soirée « hot » en couleur.

Le vendredi 10 Février dernier s’est déroulée la quatrième soirée filles appelée aussi la « Ladies Night » pour la sortie tant attendue du film Cinquante nuances plus sombres, second opus de la saga Cinquante nuances de Grey.

Autour d’Anastasia Steele et de Christian Grey, plus de six-cents filles de tout âge se sont déplacées pour participer à cette soirée.

Un accueil sur tapis rouge ou plutôt noir pour le côté sombre entre 2 magnifiques Audi venues spécialement de Lille. L’équipe souriante du Gaumont remet un bracelet permettant l’accès aux 2 zones privatisées pour l’événement et  la soirée peut commencer.

audi

D’abord les filles se sont laissées prendre au jeu d’un photocall avec les célèbres masques de bal, scène clé du film. Pour mettre à l’aise les participantes, un bar à champagne Nelson’s pub et un buffet Croquines réception étaient à leur disposition.

masques

Ensuite, pour poursuivre ce programme rempli de féminité, des stands étaient exposés dans le hall du Gaumont ainsi qu’à l’étage du cinéma.

Les exposants ont donc pu mettre en avant leurs produits et partager des discussions avec les participantes. Les boutiques ou créations étaient pour la plupart amiénoises, à l’image des bijoux Azuline, de Julie de Blush Your Life, d’histoire d’S ou encore le magasin de décoration Isambourg. On offrait la possibilité aux femmes de se faire coiffer par B&B hair.

Nous avons eu le plaisir de croiser le sourire des « Sistees » notre coup de cœur vestimentaire dont nous vous avons déjà parlé sur le blog. La pétillante créatrice et son équipe ont organisé un concours pour gagner un t-shirt créé spécialement pour l’occasion : un motif masque découpé dans du cuir comme celui d’Anastasia.

16776913_1388523671221833_963556428_o

Après cet accueil chaleureux, les filles ont reçu un sac contenant des promotions faites par les  partenaires présents, un masque « loup » et des lunettes 3D.

Installées en salle, les « ladies », qui étaient très en forme, ont pu assister au mini-concert du groupe DUST dont nous vous avons aussi parlé sur le blog. Ils ont repris des chansons du premier film avec brio et sensualité d’autant plus que c’était l’anniversaire de Ciol le chanteur. La température n’a cessé de grimper avec une démonstration de pole dance par le Loft Fitness ainsi qu’une séance de striptease avant de laisser place au film.

Ne pas louper le clou du spectacle à 5’23 minutes. Une foule déchainée!

Suite à la projection, toutes les fans de Christian se sont vues offrir une rose du fleuriste Dame nature situé rue St-Fuscien. De quoi passer une bonne nuit.

Nous vous conseillons donc Mesdames de venir participer à la prochaine édition des Ladies Night du Gaumont Amiens, ambiance assurée !

Infos pratique:

Réservation des soirées sur le site du Gaumont : http://www.cinemasgaumontpathe.com/cinemas/cinema-gaumont-amiens/

Facebook: Gaumont Amiens

Prix : 20€/personne

Un grand merci à Alain Weslot directeur du Gaumont Amiens et à Bertrand, responsable adjoint.

Mélissa et Laureline.

Des films Saint-Quentinois pour le plaisir

Lilian Flamant est un jeune Saint-Quentinois, passionné de cinéma et à l’initiative d’un club de vidéastes amateurs. Tournant dans sa ville natale, et ses environs, il a également réalisé des clips du chanteur Dam (artiste Saint-Quentinois) et des reportages pour Ma Télé (chaîne locale).

14580448_1412299505466422_1372583792_n

Cliché du tournage Walking Dead: Apocalypse dont la première saison est déjà en ligne

Après un petit café bien sympathique où le moment est à la détente, le petit groupe d’acteurs amateurs reprend son sérieux afin de tourner les scènes de leur prochain film : Oppression. Dans ce nouveau long métrage, la fine équipe met en scène une maison dans laquelle la mort semble avoir trouvé sa place. Un film d’horreur pour commencer cette nouvelle année pleine de projets sur les chapeaux de roues. Lutèce, qui joue le rôle de la petite fille meurtrière, débute cette journée de tournage. Les prises s’enchaînent pendant que d’autres s’occupent du son, de la lumière ou révisent leur texte avant de se lancer eux-mêmes dans leur personnage.

DSC05100.JPG

Projecteurs, caméras et sessions maquillage pour faire comme les pros. Chez un habitant d’Harly (petite ville à côté de Saint-Quentin), Lilian Flamant et son co-équipier Benjamin donnent le temps de l’aventure. Une expérience humaine et enrichissante à laquelle j’ai pu participer. Dans cette petite troupe, chacun peut donner son avis pour améliorer le scénario. L’ensemble du groupe met la main à la patte et le cœur à l’ouvrage. Fabienne aide au maquillage, pour rendre les blessures le plus vrai possible et donne quelques conseils pour la mise en scène. Tout le monde s’occupe de tout le monde, et c’est ça qui rend les choses plus belles encore. Cet aspect collaboratif a donné lieu à un changement de nom de leur page YouTube, passant de Flamant Production à Millenium Production : « Le titre a été changé pour montrer qu’on est une véritable équipe. » Le long métrage Saint-Quentinois devrait sortir courant du mois de mars, après que Lilian ait travaillé le montage. Le teaser est dores et déjà disponible :

Manon  Capelle